Retour en arrière sur l'histoire de AMMI Nice Masséna avec notre DG

Retour en arrière sur l'histoire de AMMI Nice Masséna avec notre DG

Le créateur du groupe AMMI Hotels, Hugues de Vogüé, nous accorde un instant pour nous parler du départ de son aventure d’entrepreneur : la reprise de l’aparthotel AMMI Nice Masséna, qui se nommait Ajoupa Baie des Anges.

 

Bonjour Hugues, comment ça va ? Tu es prêt pour nos questions ?

Super ! J’ai hâte de vous parler de mon parcours avec AMMI Nice Masséna qui a commencé, il y a déjà 10 ans : c’est le produit de longues années de travail.

 

Quelle est l’origine du nom Ajoupa?

Une Ajoupa est cabane de branchages perchée sur des pilotis originaire des Antilles. Lorsque j’ai racheté l’entreprise il y a 10 ans, elle s’appelait déjà comme ça. Le nom avait été défini par le propriétaire d’avant-avant moi. Au tout-départ, l’établissement s’appelait La Maïounasa. Maïoun en Nissart (patois niçois), ça veut dire la Maison. Ils ont sûrement voulu garder cette esprit avec Ajoupa qui est aussi une maison. C’était malin parce que ça commence par un A et avant, c’était utile pour les anuaires. 

 

Pourquoi ne pas avoir gardé le nom Ajoupa ? 

Je n’aimais pas trop ce nom au niveau sonore ni ce qu’il évoquait (petite hutte créole). En plus du côté pratique, car le nom est unique, donc facile à protéger pour le référencement et de la célébrité du nom ; j’aimais l’idée de pouvoir coller ma marque AMMI avec deux M parce qu’on aime (M) beaucoup, avec toute la référence à l’amitié (recevoir comme des amis). C’est quand même l’établissement le plus important du groupe. AMMI à davantage de sens pour moi comparé à Ajoupa. 

 

Comment s’est passé ce premier achat ?

Je n’ai pas vraiment eu le choix, car à 35 ans et sans capital de départ, aucune banque ne voulait me prêter; et moi, je ne voulais pas m’associer à quelqu’un, car je ne voulais pas diviser la création de valeur que (j’espérais à l’époque) j’allais faire.

L’ancien propriétaire m’a proposé un crédit-vendeur. J’ai pu lui prouver ma valeur au bout d’environ 18 mois et là : les banques ont finalement accepté de me prêter.

En plus de cela, je venais de l’hôtellerie traditionnelle (Accor) et l’idée de recevoir dans l’authenticité de l’immeuble Niçois avec de grands plafonds et ce côté hybride « comme à la maison » avec kitchenette et plus d’espaces (en moyenne 27 m2) mais complémenté par des services hôteliers, ça me plaisait. Cela a fonctionné rapidement, on s’est placé second sur Trip Advisor en 2 ans.

 

Pourquoi avoir relocalisé la réception au 3e étage ?  

Nous avons décidé de créer une grande réception et une salle de petit-déjeuner en 2023, au coeur du batiment ; elle est ainsi plus facilement accessible de nos clients que le petit espace qui faisait avant office d'accueil au cinquième étage, et nous pouvons mieux accueillir nos clients au cours de leur séjour avec même deux balcons plein Sud s'ils veulent prendre un café ! On pense que par rapport à Airbnb, notre force réside dans les services et proposer le petit déjeuner est très apprécié par les clients.

 

 

Combien de personnes travaillaient à Ajoupa et maintenant ?

Maintenant, notre équipe est beaucoup plus grande pour proposer davantage de services et se démarquer d’Airbnb : c’est notre grand défi.  

Avant nous avions une équipe d’un à deux réceptionnistes et deux personnes pour le ménage. Actuellement, nous avons besoin de cinq personnes, car nous proposons le ménage gratuitement mais sur demande donc nous avons plus de recouches, plus d’objets, de vaisselle, plus de mise en place (accueil en chambre, équipement bébé). 

Nos plus anciennes collaboratrices : Anja et Diana, qui sont avec nous depuis plus de 10 ans, étaient déjà présentes avant mon arrivée.  Elles sont d'ailleurs toujours chez nous, mais dans d'autres établissements et avec davantage de responsabilités.

 

Est-ce que tu as une chambre préférée ? 

J’ai vécu 6 mois dans la 511, donc nous avons une petite histoire tous les deux. J’ai de très bons souvenirs là-bas. En plus, elle était juste à côté à la réception, c’était idéal pour aller avancer un peu sur le boulot pendant les nuits d’insomnies. 

Sinon ma favorite est la 202, au deuxième étage avec un balcon qui donne sur la zone piétonne. Elle a un beau volume et presque 4 mètres de hauteur de plafond. 

 

Qu’est-ce que AMMI Nice Masséna a conservé de Ajoupa Baie des anges ? 

J’espère que nous avons gardé la gentillesse et la simplicité d’accueil. Mon prédécesseur était attentif à ses clients, à ses collaborateurs et à leur bien-être à tous donc j’espère être resté dans cette voix. 

 

Est-ce qu’à l’achat de Ajoupa en 2013, tu avais cette vision pour elle 10 ans plus tard ?

Pour Ajoupa, absolument. Le produit est resté fidèle à celui que l’on proposait au départ ; forcément amélioré ; en revanche pour le groupe je ne pensais pas en arriver là aujourd’hui.

(Cela donnera peut-être lieu à une future interview croustillante ;) ) 

 

Quel est le prochain objectif pour AMMI Nice Masséna ? 

Des projets de rénovation sont prévus très prochainement (Mars 2024) pour nos appartements : nouveaux équipements, nouvelle déco, améliorations des cuisines et salles de bain. C’est un gros investissement. Les parties communes déjà sont en rénovation (Février 2024) et l’ascenseur, c’est pour Avril.

 

Choisi un mot commençant par toutes les lettres de AJOUPA pour décrire AMMI Nice Masséna ? 

A de Ami/AMMI : on reçoit comme des amis. 

J de Joyeux : j’espère que c’est notre état d’esprit : je veux créer des yeux qui pétillent, des sourires, des rires ; à la fois chez notre staff et chez nos clients.

O des Objectifs : j’aime en fixer et les dépasser ; pour AMMI Nice Masséna, ils sont grands.

U de Utile : l’utilité pour nous, c’est important : on veut que nos établissements soient actuels et adaptés aux besoins des voyageurs d’aujourd’hui. 

P de Passion : comme je le suis et comme le sont toutes nos équipes.

A de Ambassadeur : Ambassadeur de Nice et de la Côte d’Azur. J’espère que AMMI Nice Masséna permet à des gens de découvrir cette ville et cette région que j’adore.